Le laboratoire

Me voici rendue depuis mon SCD d’origine vers un laboratoire au sein de l’université où je travaille. La grande aventure commence. Durant deux ans, j’ai recensé tous les supports de formation et de communication existants sur le sujet de l’OA, grâce à ma veille documentaire. Ce travail était primordial. Je l’ai ai ensuite soigneusement classés sur https:// com-et-doc.fr, mon site de travail.
J’ignorais alors que tout celà allait me servir pour une mise en production dans un labo de recherche.
Beaucoup de besoins, peu de personnels qualifiés et encore moins de personnels tout court. L’époque est partout aux fermetures de postes.
Bref, munie de mon bâton de pélerin, avec l’aimable autorisation de mon université, je suis partie à la rencontre des chercheurs en tant que référent HAL Science Ouverte.
L’aventure est inédite et fichtrement intéressante. Il s’agit de partir d’un laboratoire, de mettre en place un portail d’outils statistiques et science ouverte. A partir de là et en fonction des directions stratégiques prises par mon université, j’espère semer des portails d’outils statistiques et Science Ouverte dans chaque labos.
Le travail vient de commencer. C’est passionnant de se sentir porteur de cette mission. Faciliter les intéractions entre chercheurs, les aider dans leur évaluation, poser sa pierre professionnelle à l’édifice qu’est la Science Ouverte et qui prend de l’ampleur jour après jour un peu plus.
Le laboratoire en question n’est pas cité, le campus non plus. A l’époque où COUPERIN cherche des témoignages parmi les professionnels de l’information scientifique et technique, parmi les bib des SCD, nous sommes tous sur le pont et oeuvrons pour permettre au Savoir d’essaimer sans barrière financière.

 

Article sous Licence CréatIve Common CC-BY. Le 16/09/2021